Présençons, le plus beau des rendez-vous

[Ma chronique de février/mars dans Psychologies Magazine]

Dans ma chronique, je vous invite à « présencer »…Un néologisme pour redonner de l’oxygène à une vraie présence au milieu des entrelacs des crises que nous vivons. Bonne lecture dans le Psychologies Magazine de février/mars.


Nous sommes au milieu d’entrelacs…C’est-à-dire d’événements totalement entrelacés.

Les variants sont entrelacés entre ceux de la Covid, ceux des catastrophes climatiques en chaînes, des campagnes politiques, des crises économiques,…Quel tableau ! Avec mon regard et ma passion de cultiver une résonance d’optimisme,  je nous propose de dénouer ces entrelacs en nous offrant de l’espace entre eux pour choisir un chemin ICI qui nous offre le champ infini des possibles.

  • Vous êtes-vous déjà demandé où vous étiez dans « votre ici » ?

Car il est temps de redonner de l’air et de l’oxygène au mot “présence”.

Là où il devient un débat constant  pour une nouvelle relation au travail entre le distanciel et le présentiel…

Là où il est malmené, morcelé par un tourbillon de gestes barrière, qui nous coupent d’une vraie relation, de liens informels, de chaleur,…

Notre ici, à nous-même, aux autres, à nos rencontres redonne au mot présence son titre de noblesse.

Grâce à notre Présence, c’est d’ici, sur une ligne de départ, qu’on pourra voyager et prendre rendez-vous avec nos potentiels inépuisables. Peu importe la ligne d’arrivée.

  • Tenez, voici un petit récit de voyage :

Nous sommes le 22 juin 1580, Montaigne, âgé de 47 ans, décide de quitter son château et sa bibliothèque pour entreprendre un grand tour d’Italie : il veut voir Rome, en parcourant la France, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche puis l’Italie.

Il passera ainsi 5 mois, à cheval. Que cherche-t-il ?

L’« exercitation de l’âme » – ce sont ses mots.

Exercitation, et non pas exercice : car l’exercitation contient l’idée d’excitation et de mise à l’épreuve.

Voyager, c’est se mettre à l’épreuve pour savoir qui l’on est vraiment, pour épuiser tout ce que l’on peut savoir de soi, et pour expérimenter tout ce que l’on est.

L’inverse de cette exercitation, pour Montaigne, c’est la bêtise : le fait d’être rivé à ce qu’on est, à ce qu’on croit être.

Prenons donc, pour notre Présence,  Montaigne comme guide ! Et son idée que le voyage implique 3 éléments :

  • un but,
  • un changement
  • une découverte : on ne voyage pas pour retrouver du connu mais pour découvrir de l’inconnu.

Par un voyage intérieur, explorons un ailleurs mental pour être ICI pleinement présent à qui nous sommes et pouvons encore mieux Être dans nos potentialités insoupçonnées.

  • En nous mettant dans ce voyage intérieur, nous devenons vivants. Nous mettons sans cesse de la vie dans nos vies.

Comment allez-vous excerciter les trois questions de Montaigne ? Reprenons chaque étape en prenant le temps de fermer les yeux et de vous visualiser dans chacune d’elle.

Commençons par la première question : le but

Quelle présence souhaitez-vous amplifier parmi vos différents environnements : personnel, professionnel, familial, amical, associatif, bénévole,… ?

Nous sommes entourés de tant de dynamiques autour de nous, qu’il sera important pour notre voyage de présence, d’identifier celle qui vous attire le plus, première étape pour choisir votre but, un but qui fait sens pour vous.

Ensuite, vient l’élément du changement proposé par Montaigne.

Qu’êtes-vous prêt à réellement changer ?

Quelles habitudes, routines êtes-vous prêts à laisser sur le côté du chemin :  Un avis rigide ? Une norme de travail  devenue insensée? Un passé de critiques familiales qui vous poursuit ? Une relation toxique? Vos saboteurs d’estime de soi ? Votre regard jugeant ? La domination du regard des autres ? Votre manque d’audace ?

Quel changement vers la présence à votre autonomie, votre liberté, ce qui vous donnera des ailes pour prendre votre envol ?

Enfin, vos ailes déployées, que de découvertes vous allez vous remplir, vous compléter, vous enrichir : c’est l’émerveillement.

Voyageons vers l’inconnu, sans attente, sans regret, avec la magie de la curiosité, de l’insoupçonné.

Ouvrons nos yeux vers les petits interstices qui éclairent l’obscurité.

Oui, il y en a, regardez avec attention, patience, sérénité.

La découverte, au cœur des deux premières étapes du voyage, le but, le changement, vous offrira votre propre Variant de vous-même, quelle belle découverte !

Présençons à la beauté, à la joie d’être soi, le plus beau des rendez-vous.


Pour aller plus loin, je vous invite à un voyage intérieur qui vaut toutes les destinations. Embarquez dans le prochain parcours d’Hédo-Coach. Découvrez la singularité de l’école d’Hédo-coach, le programme et les témoignages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.